LE JEU DE L`AUTOCONSTRUCTION

 

Le lieu repond avec des éléments qui lui appartiennent avec des bandes de natures différentes, des bandes programatiques qui ont la capacité de s’adapter a l’evolution du contexte. Cette structuration du territoire permet des liaisons visuelles et des conexions à travers le site.
Le projet se developpe come une grille de distribution, come une trame sensible capable de structurer les zones, au moment qui se adápte à l’ancien tracé du parking.
Un espace accessible, continu qui permet en même temps le croisement des flux, les parcours, la multiplicité des rencontres et la polyvalence des espaces.
Un système ouvert aux mutations culturelles, techniques et des modes de vie, come un processus dynamique qui change les stéreotypes résidencieles pour une stratégie d’articulation selon l’usage et l’intensité des mouvements.
De cette manière on va créer une mixité et une diversité des rythmes par le processus de l’autoconstruction. Révéler le parking comme la trame du bâti tissé par chaque habitant jusqu’à constituer un tout qui se realise en différentes étapes.

     

 

[cliquer dans l'image pour entrer]